mardi 25 septembre 2012

Une rose de mon jardin en peinture à l'aiguille


Il y a 3 ans, je me suis lancée dans la broderie d'une rose de mon jardin. Mon projet avait été inspiré par une broderie vue à Parme en mai 2009. C'était lors d'un rassemblement qui a lieu tous les deux ans : Italia Invita. C'est un véritable paradis des brodeuses. Les Italiennes excellent dans  un très grand nombre de techniques de broderie. Lors de ce salon immense, on peut voir de véritables merveilles et participer à des ateliers d'initiation à telle ou telle technique. (Le prochain salon est  prévu en 2013.) Je ne résiste pas au plaisir de vous montrer quelques images :
                                                                                       Vu à Parme
                                                                                       Vu à Parme
                                                                                         Vu à Parme
Vu à Parme : une très belle reliure brodée



 J'avais été séduite par une broderie au passé empiétant dont le sujet était les cynorrhodons avec la particularité que le fond aussi était brodé. Je trouvais que cela faisait un effet "tableau".

                                                   Je n'ai que cette photo, excusez sa mauvaise qualité !
 

J'ai donc entrepris mon ouvrage, pas facile puisque ma rose avait de très nombreux pétales ! 

                                       Je n'ai plus la photo qui a servi de modèle mais celle-ci vient du même rosier !

J'ai fait mon calque et l'ai montré à Catherine Laurençon, mon professeur de broderie (MOF 2011), qui m'a conseillé de réduire les dimensions de mon dessin. Bien lui en a pris ! J'ai beaucoup peiné sur cet ouvrage car broder pétale après pétale était ingrat par conséquent quand la rose a été brodée, j'ai hésité à me lancer dans la broderie du fond. Encouragée par Catherine et mes amies qui estimaient qu'il fallait aller au bout de ce projet, je me suis lancée. Des points de nœud, minuscules pour qu'ils ne prennent pas le pas sur la rose, j'en ai fait des centaines, côte à côte, bien serrés, en essayant de faire des nuances pour donner de la profondeur.

 
 
 J'ai failli abandonner je ne sais combien de fois, le résultat n'étant pas à la hauteur de mon rêve, le travail étant très fastidieux. Mais j'ai quand même persévéré et je l'ai mené au bout. A la fin, je ne pouvais plus le regarder et il me décevait toujours. Il a été mis de côté pendant longtemps et récemment, je l'ai encadré (quand même) sous la direction de Catherine Garnier de l'Atelier de l'Oussière.



Ce qui me paraît positif, c'est que je n'aie pas abandonné, que j'aie appréhendé un ouvrage de longue haleine, ce qui n'était pas dans mes habitudes. J'ai aussi admis d'attendre la fin de l'ouvrage pour le juger. Avec le recul, je me dis que cet ouvrage a été une étape dans mon apprentissage et qu'il a sans doute été utile.

N'hésitez pas à me poser des questions sur mon travail ! Je me ferai un plaisir de vous donner des explications !

5 commentaires:

Viviane a dit…

Bonjour

Je viens de tomber sur votre bloge
Beau travail, vous avez eu raison de poursuivre.J'aime la recherche de la profondeur avec les points de noeuds.
Bravo et j'espère voir d'autres broderie lors d'une autre visite
J'ai eu 18h de PA avec J . KURCK qui était de passage en GUYANE.
C'était ma 1ère fois; depuis je n'ai pas repris je m'en sors mieux en broderie créative et j'aime les fils de laine.(Medicis et LANA)

Lina Atelier a dit…

Merci pour votre message ! Pourrez-vous me montrer votre travail sur ma boîte gmail par exemple ? Merci

Anonyme a dit…

le rose sur le pétale, est-ce un reflet de la rose ? C'est très beau

Lina Atelier a dit…

Je pense que vous voulez dire : le rose sur la feuille ? En effet, c'est le reflet de la rose !

Coeur de freesia a dit…

Ton expérience me fait penser à un article lu il y a peu de temps ici :
http://embroideryforducks.com/2013/02/08/inspiration-and-links/

Je ne sais pas si tu lis l'anglais, mais grosso modo ça raconte que même ceux qui ont du talent passent par une phase où ils ne sont pas satisfaits de leur travail - ils n'arrivent pas à obtenir les résultats espérés. Mais c'est parce qu'ils vont au-delà de cette phase et qu'ils persévèrent qu'ils arrivent ensuite à leur ambition.
Tu as bien fait d'aller jusqu'au bout...